Histoire de Bréménil

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de Bréménil

Message par Admin le Jeu 18 Fév - 13:27

Bréménil est une commune située en région Lorraine, dans le département de la Meurthe-et-Moselle.

La commune de Bréménil fait partie du canton de Badonviller et de l'arrondissement de Lunéville. Aujourd'hui, c'est un petit village d'environ 150 habitants.

Au 18ème Siècle, Bréménil fait partie du baillage de Lunéville, dans le département de la Meurthe.

On en trouve une description dans le Dictionnaire des Département de la Meurthe par E. Grosse en 1850 :

"Bréménil, village assez considérable situé aux pieds des montagnes et aux confins des départements de la Meurthe et des Vosges, sur la rive droite de la Blette, à 19 km N.E. de Baccarat, chef-lieu du canton, à 37 km S.E. de Lunéville, chef-lieu de l'arrondissement et à 67 km S.E. de Nancy. Population : 660 habitants, 65 électeurs communaux, 10 membres au Conseil municipal, 150 feux et 120 habitations. Surface territ., 491 hect., dont 253 en terres labour., 149 en bois et 45 en prés. Mesures de Nancy ; les lettres arrivent par Blâmont.

Bréménil compte sur son ban plusieurs écarts considérables : la haute et basse Boulaye : un moulin à grains et un à écorces : un four à chaux : une carrière de pierres et une ancienne brasserie peu importante ; il y a aussi une fabrique de calicots. Ce village, dont l'origine remonte assez haut, était autrefois appelé Mansile in Broglio, et il était assez bien nommé. Une partie appartenait aux évêques de Metz, c'était le ban Lemoine, du ressort du baillage de Vic ; une partie obéissait au Comte de Salm et répondait à Badonviller ; enfin, les ducs de Lorraine y avaient aussi quelques propriétés qui se trouvaient du baillage de Lunéville. Bréménil est très ancien, mais on ignore l'époque où il a commencé ; sa situation est très pittoresque ; là commencent les vallées profondes, les ravins et les sables des montagnes. C'est une cure qui était autrefois du doyenneté de Salm, et qui est aujourd'hui du ressort de la cure cantonale de Badonviller."

Au 18ème siècle, la vie pour nos ancêtres n'y était guère aisée. Lors de la rédaction des cahiers de doléances de 1789, la communauté - alors composée de 40 feux - avait formulé moultes récriminations contre l'administration de la France. Les habitants de Bréménil réclamaient alors la généralisation de l'impôt territorial et la suppression des droits (foraine), la liberté du trafic et du commerce, la fixation du prix du sel et du tabac à un même tarif pour toute la France, la suppression des huissiers jurés-priseurs,  la réduction du nombre des faienceries, forges et verreries du canton accusés "de s'approprier tout le bois et de contribuer à sa chereté", l'abolition des receveurs des tailles, le rétablissement des prévôts, l'interdiction de sortir du grain du royaume, la suppression de la dîme de pommes de terre...
On remarquera que les préoccupations des habitants de Bréménil tournaient principalement autour de la nourriture (de son manque) et des impôts. Les habitants mettaient également en avant que la partie française de Bréménil souffrait de plus de droits à payer que la partie lorraine (Bréménil était en effet divisée en deux bans : le ban le moine et le ban saint pierre). Les habitants évoquent plusieurs fois le "temps d'avant", lorsqu'ils étaient sous l'administration du Duc de Lorraine, avec nostalgie.
avatar
Admin
Admin

Messages : 77
Date d'inscription : 18/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://genealogiepoussardin.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum